Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 17:29

  HSVAU-0 1

 

 

Photo inventaire 9 065

En 1765 Louis Marie Colignon, architecte-entrepreneur du roi, acquiert divers terrains et maisons entre le faubourg Saint-Honoré et les Champs-Elysées. Il y élève une somptueuse demeure dans le nouveau style "grec" à la mode. En 1769 l'hotel est loué à vie au marquis pierre Maignart de La Vaupalière, premier sous-lieutenant de la première compagnie des mousquetaires du roi.  

 

26713

 

la vue sur jardin

 

4 vaupaliere

  l'entrée de l'hotel sur le faubourd Saint-Honoré, aujourd'hui disparue

 

 

Hotel de la vaupaliere32

le hall d'entrée avec son harmonieuse simplicité qui, selon la tradition des riches demeures de l'époque, prélude à l'éblouissement des salons de réceptions.

 

hotel-vaupaliere-4856633849

 

******** 

l'antichambre Dugourc :

cette salle est nommée en l'honneur de Jean Démosthène Dugourc, le brillant ornemaniste, qui signa les panneaux décoratifs insérés dans la boiserie : l'Air, la Terre, le Feu et l'Eau, Vénus ou la Coquetterie et Mars ou la Guerre. Ces compositions ont été diffusées par la gravure dès 1782. On appelait "grotesques" ces spirituelles arabesques, leurs modèles antiques ayant été découverts à Rome dans des endroits enfouis qui passaient alors pour des grottes.

 

Hotel de la vaupaliere36

 

hotel-vaupaliere-4856690debhotel-vaupaliere-48566759f1

 

Photo inventaire 9 001

  les bibliothèques basses sont de André Charles Boulle

 

Photo inventaire 9 002

 

Photo inventaire 9 003

  les sièges par l'ébéniste Jacob

 

Photo inventaire 9 007

 

hotel-vaupaliere-48566980a8

la signature de Dugourc en bas à droite

 

 

Photo inventaire 9 004

 

 

hotel-vaupaliere-4856694d28hotel-vaupaliere-4856696e74

 

 

 

Photo inventaire 9 005

 l'extraordinnaire lustre en bronze doré réalisé par antoine Ravrio vers 1810 sur des dessins de Dugourg

 

hotel-vaupaliere-4856655de9

 

 

hotel-vaupaliere-48566501a0

 

hotel-vaupaliere-4856661966

et partout dans la maison de la somptueuse passementerie, ici blanche brodée de fils d'or 

 

******** 

 

LE SALON DES CUIRS

 

Des panneaux de cuir gaufré sur fond d'or plongent le visiteur dans un exubérant paysage de cerisiers en fleurs et de roseaux où s'égayent des oiseaux chatoyants. Ils proviennent d'un grand paravent à dix feuilles classé monument historique, datant du milieu du XVIIIème siècle, époque où les chinoiseries connaissent une vogue sans précédent en Europe.

 

hotel-vaupaliere-4856728e5b  hotel-vaupaliere-485672080d

Photo inventaire 9 014

 

Photo inventaire 9 015

 

Cette exceptionnelle chinoiserie est éclairée par un lustre néo-Boulle en bronze ciselé et doré à vingt-quatre bras. Réalisé à Paris vers 1830-1840, il illustre le retour en grace des styles historiques français, encouragé par les grands chantiers de restauration menés par le roi Louis-Philippe, notamment à Versailles.

 

hotel-vaupaliere-4856764af4

Photo inventaire 9 016

 

 

 

Photo inventaire 9 010

 

extraordinnaire jardinière en bronze doré d'époque Empire

 

Photo inventaire 9 011

Photo inventaire 9 017Photo inventaire 9 018

 Photo inventaire 9 012

 

 Photo inventaire 9 013

 

 ********

 

 Le Salon Napoléon III

 

 Cette pièce reçut sous le Second Empire son opulent décor d'inspiration Louis XIV. La boiserie "à la capucine", en bois naturel richement sculpté et partiellement doré, s'inspire du salon de l'OEil-de-boeuf à Versailles.

 

Photo inventaire 9 025 

Photo inventaire 9 019

 

Photo inventaire 9 024

 

Photo inventaire 9 020 

La tenture brochée de style "byzantin" a été retissée à Lyon d'après un modèle de 1867.

 

Le lustre à trente-six lumières en bronze patiné attribué à Jean François Denière a été exécuté à Paris vers 1846-1848 pour le duc de Montpensier, cinquième fils du roi Louis-Philippe, de meme que le candélabre et la garniture de cheminée.

 

hotel-vaupaliere-4856758376 

hotel-vaupaliere-4856738aae

 

Photo inventaire 9 023 

Paire de bibliothèques de Charles Cressent en placage d'amarante, de satiné et ornée de bronzes dorés 

 

hotel-vaupaliere-48567454d5

 

hotel-vaupaliere-485675356b 

superbe cartel rocaille en bronze doré attribué à Cressent

    Photo inventaire 9 021

 

  Photo inventaire 9 022

 

  hotel-vaupaliere-48567686f3

 

  Photo inventaire 9 026

 

  

 

  ********

 

Le Grand Salon

 

Appelée au XVIIIème siècle salon de compagnie, cette pièce n'était pas achevée lorsque le marquis de La Vaupalière prit possession de l'hotel en 1769. Les boiseries actuelles blanc et or datent probablement du Second Empire. Elles réemploient des éléments anciens, comme les doubles pilastres cannelés.

 

Photo inventaire 9 036

 

Hotel de la vaupaliere43

 

hotel-vaupaliere-4856785953

 

Photo inventaire 9 027

 

hotel-vaupaliere-48567808db

 

Photo inventaire 9 031

 

Photo inventaire 9 032 

Chefs-d'oeuvre de l'ébéniste Nicolas Heurtaut, les sièges de bois doré couverts de tapisseries des Gobelins associent les courbes violonnées du rococo au néoclassicisme naissant.

 

Autre meuble exceptionnel, qui provient de la colllection du couturier Hubert de Givenchy, le pupitre à écrire debout, en marqueterie de fleurs et bronzes dorés, est de Joseph.

 

hotel-vaupaliere-48567912fa

 

Photo inventaire 9 035 

Sur la cheminée trone la pendule de Boulle et Martinot dite "au char d'Apollon"

 

Photo inventaire 9 028

 

hotel-vaupaliere-4856800ec2 

Le grand tapis de la Savonnerie aux armes royales date de la Restauration

 

 

hotel-vaupaliere-4856773c96

 

Photo inventaire 9 037

 

hotel-vaupaliere-485680549e

 

hotel-vaupaliere-4856801cd9

 

Photo inventaire 9 029

 

Photo inventaire 9 033

 

Photo inventaire 9 063

 

Photo inventaire 9 034

 

********

 

La Salle à Manger

 

Avec ses murs couverts de stucs, son grand tapis d'Aubusson à fond marron et ses portes encadrées de larges moulures de bois noirci, cette salle évoque une riche demeure des années 1860.

 

Photo inventaire 9 038

 

Photo inventaire 9 053

 

Photo inventaire 9 062 

Photo inventaire 9 039 

Photo inventaire 9 054

Les tonalités sombres de ce décor constituent un magnifique faire-valoir pour le somptueux lustre d'argent massif à dix-huit bras, oeuvre de Robert II Garrard, orfèvre de la Couronne britannique. Réalisé à Londres en 1837, ce monument d'inspiration rococo pèse plus de 72 kg.

 

hotel-vaupaliere-4856811d8c

 

hotel-vaupaliere-4856845bb0

 

Photo inventaire 9 051

 

Photo inventaire 9 056

 

Le grand buffet d'orfèvrerie peint par Alexandre François Desportes en 1727 surmonte une commode à vantaux d'Adam Weisweiler, d'une rigueur toute classique.

 

Photo inventaire 9 058

 

hotel-vaupaliere-4856825e32

 

hotel-vaupaliere-4856830262

 

 

Photo inventaire 9 057Photo inventaire 9 059

 

Photo inventaire 9 052

 

 

Photo inventaire 9 049

 

 Photo inventaire 9 040Photo inventaire 9 041

 

 Photo inventaire 9 046

 

 

 Photo inventaire 9 045

 

Photo inventaire 9 047

 

Photo inventaire 9 043

 

hotel-vaupaliere-4856833883

 

hotel-vaupaliere-4856839a20Photo inventaire 9 061

 

 

 

 

 

 

 

Merci pour votre visite

 

 

L'Hotel de La Vaupalière, classé monument historique, dont l'aménagement intérieur a été conçu par François Joseph Graf, est exceptionnellement ouvert au public pendant les Journées du Patrimoine.

 

Photo inventaire 9 066

Partager cet article

Repost 0
Published by haute.decoration.over-blog.com - dans décors historiques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de haute.decoration.over-blog.com
  • Le blog de haute.decoration.over-blog.com
  • : Plaisir de découvrir et de partager des décors de reves dont certains aujourd'hui disparus.
  • Contact

philosophie

Poussez les portes de demeures privées, certaines aujourd'hui disparues, remplies d'atmosphère, de fantaisie, de nostalgie. Revez et surtout prenez quelques idées pour créer votre propre reve.

Recherche

Pages